BILAN LEADER 2007-2013

Dans le cadre du programme Leader 2007-2013, le Pays d’Épinal, Cœur des Vosges a bénéficié d'une enveloppe globale de       1 493 517 € afin de soutenir des stratégies locales innovantes de développement sur son territoire.

 

Intitulé « Nouveaux services et nouvelles activités en milieu rural, dans une dynamique de développement durable », le programme Leader du Pays d’Épinal, Cœur des Vosges a eu pour objectif de concourir à un rééquilibrage entre territoires ruraux et urbains en matière de services à la population.

 

La programmation Leader 2007-2013 est désormais achevée. 82 projets ont été cofinancés sur le territoire du GAL, contribuant significativement au développement des territoires ruraux du Pays d’Épinal, Cœur des Vosges.

Le bilan du programme permet de bien saisir les résultats de Leader.

 

Cliquez sur le document pour le consulter en ligne.

Guide du porteur de projet - version de janvier 2014.

1. UNE CONSOMMATION DE L'ENVELOPPE FINANCIÈRE MARQUÉE PAR DIFFÉRENTES DYNAMIQUES 


Les premiers dossiers de demande de subvention ont été examinés et validés par le Comité de Programmation du GAL en février 2010. Trois périodes distinctes ont ainsi été identifiées : 

  • Une première période de programmation 2010 - 2011 marquée par un démarrage relativement lent et une consommation modeste, avec seulement 24.71 % des crédits engagés.
  • Une deuxième période 2012 - 2013, qui témoigne au contraire d'une nette accélération de la programmation des crédits a doublé, et la taux d'engagement constaté à l'issu de cette période est de 59.83 %. Le taux de consommation de l'enveloppe globale est donc porté à 84.54 %. C'est ainsi qu'en 2013, le GAL du Pays d'Epinal a pu bénéficier d'une enveloppe supplémentaire de 50 000 €, provenant du redéploiement d'un autre axe du FAEDER, le GAL ayant répondu aux objectifs de programmation fixés pour y être éligible.
  • Une troisième période 2014 - 2015, qui se caractérise par une accélération de la programmation sur l'année 2015. Devant l'afflux de dossiers, le GAL a bénéficié d'une nouvelle enveloppe de 60 000 €. Le taux d'engagement est de 14.70 %, ce qui porte la consommation finale de l'enveloppe à 99.23 %, du fait de la sous-réalisation de certains dossiers.

 Devant l’afflux de dossiers, le GAL a bénéficié d’une nouvelle enveloppe de 60 000 €. Le taux d’engagement est de 14.70 %, ce qui porte la consommation finale de l’enveloppe à 99.23 %, du fait de la sous-réalisation de certains dossiers.

 

Ci-dessous, illustration de la programmation :

2. UNE STRATÉGIE LOCALE PERTINENTE A L'ECHELLE DU TERRITOIRE 


La priorité ciblée "Nouveaux services et nouvelles activités en milieu rural, dans une dynamique de développement durable" a permis de développer des actions relatives aux services à la personne. Lors de la validation de la candidature, les thématiques suivantes avaient été sélectionnées :

  • La réalisation de communications spécifiques sur les nouveaux services,
  • Le développement des transports en commun en milieu rural,
  • La création et le fonctionnement de Relais de Services Publics,
  • La mise en place de technologies de l'information et de la communication,
  • La valorisation des outils du développement économique,
  • Le développement des services culturels et patrimoniaux,
  • L'accompagnement des actions de prévention dans le domaine de la santé,
  • La construction et le fonctionnement des Maisons de Santé en milieu rural.

En 2012, suite à une forte demande des territoires, un thème supplémentaire a été retenu : Le développement des services touristiques. Cette mesure a trouvé rapidement écho auprès des porteurs de projet, d'où une consommation rapide.

Comme on peut le constater, les dispositifs ont subi des modifications sur cette programmation, afin de répondre aux mieux aux besoins des territoires. Parallèlement, la maquette financière a évolué en conséquence.

 

Sur les 82 dossiers validés, 40 % sont portés par le secteur privé et 60 % par le secteur public (ou assimilé). En effet, les lourdeurs administratives, les délais de paiement et la nécessité d’une avance de trésorerie, expliquent les réticences des porteurs de projet à déposer une demande de subvention, encore plus marquées pour ceux issus de la sphère privée.

3. UN EFFET LEVIER DU PROGRAMME LEADER 2007-2013 AVÉRÉ SUR LE TERRITOIRE


Les Fonds Européens ont pour vocation d'exercer un effet levier sur les projets. En effet, en ce sens, l'apport des fonds FEADER a joué un rôle important dans le développement et la réalisation des projets subventionnés.

Cet effet levier est mis en exergue grâce au principe de cofinancement. En effet, l'attribution de crédits européens nécessite l'intervention de financeurs publics, en contrepartie, ce qui permet de démultiplier l'action du Programme Leader. Il est à rappeler que le taux de cofinancement maximum réglementaire, plus l'effet levier est efficace.


Le Programme Leader a également permis d’apporter une plus-value aux actions menées sur le territoire du Pays d’Epinal Cœur des Vosges. Il a, entre autres, favorisé la création de 10 emplois et le maintien de dizaines d’autres, aussi bien publics que privés.

Sur cette période 2007-2013, ce sont donc 1 493 517.00 € du Programme Leader 2007-2013 et 1 221 968.45 € de contreparties financières qui ont contribué au développement du territoire, via les 82 projets validés.


Parmi les nombreux projets, on peut citer quelques réalisations structurantes, dont :

  • L'extension du pôle médical de la Maison des Services de la Commune de Girancourt (88390)

L'extension du Pôle Santé de la Maison des Services de Girancourt a permis d'augmenter la capacité d'accueil des cabinets des praticiens, ainsi que l'accueil de nouveaux professionnels de santé. Ce projet a répondu positivement aux demandes et besoin croissants des populations des communes rurales des alentours. Il a su également renforcer le lien social existant, le service de proximité et l'accompagnement personnalisé, ainsi que la diversité des professionnels de santé en place sur ce site.

Propos de M. Yannick Villemin, Maire de Girancourt : 

"Un kinésithérapeute supplémentaire, une orthophoniste et un médecin remplaçant se sont installés dans l'extension du pôle santé de la Maison des Services. Ce pôle médical s'est agrandi récemment avec l'arrivée d'un nutritionniste et d'un psychologue, transformant ainsi ce bâtiment en pôle médical complet. Sans le Programme Leader, ce projet n'aurait pas pu être concrétisé. Il a été réellement un plus pour ma commune. Je pense qu'il est important que ce programme accompagne les petites structures, pour contribuer au développement du monde rural et à son économie".

  • L'implantation d'un relais de services publics dans la Communauté de Communes de la Région de Rambervillers (88700)

La Communauté de Communes de la Région de Rambervillers, en partenariat avec la Maison des Services Publics et de l'Emploi des Pays d'Epinal et de Remiremont, a mis en place, en 2008, un Relais des Services Publics (RSP) dans la Commune de Rambervillers. Cependant, les locaux trop exigus ne permettaient pas à ce RSP un fonctionnement optimal.


En effet, seul un nombre  réduit de postes informatiques ont pu être installés et il n'y avait pas de possibilité d'accueil de groupe (pour des formations par exemple). Ce projet a donc permis de mettre à disposition des populations un bâtiment de 269 m², comprenant entre autres six bureaux et une salle de 50 m² équipée de postes informatiques.


La Maison des Services Publics et de l'Emploi des Pays d'Epinal et de Remiremont occupera ainsi 160m² de ce nouvel édifice. Les 89 m² restants seront mis à la disposition d'organismes publics et d'associations locales, lesquelles pourront réaliser des permanences afin d'informer les populations sur les différents services. Dès l'ouverture en janvier 2015, 215 personnes par mois, en moyenne, fréquente ce RSP.

Propos de M. Cyrille Sayer, agent de développement de la Communauté de Communes de la Région de Rambervillers :

"Le projet de réhabilitation d'un bâtiment pour l'implantation d'un RSP a tout d'abord été porté par la commune de Rambervillers, et ce dès 2008. Cependant, c'est avec sa reprise par l'intercommunalité, qu'il a réellement pu prendre son essor. Il a ainsi pu bénéficier de fonds publics de la part du Conseil Général des Vosges et de l' Etat (FNADT, DETR). Le Programme Leader a ainsi contribué à l'aboutissement de notre projet en complétant son plan de financement. Ce fonds, établi en concertation avec notre territoire, a permis de subventionner plusieurs projets réalisés par notre structure, tous de taille et d'envergures différentes, mais toujours en lien avec la priorité ciblée du GAL."

  • La mise en place d'une navette intracommunautaire sur le territoire de la Communauté de Communes du Val de Vôge

En mai 2009, pour répondre à un problème récurrent de mobilité sur le territoire de la Communauté de Communes du Val de Vôge, celle - ci a mis en place à titre expérimental, sur son territoire, un service de transport accessible à l'ensemble de la population. 


Des lignes intra - communautaires permettent ainsi d'élaborer un maillage pertinent du territoire en complémentarité des lignes départementales de transport existant sur ce secteur. Ce service permet également aux personnes dites "non mobiles" de se déplacer vers le bourg - centre de Bains-les-Bains, lieu rassemblant les principaux services administratifs et commerciaux. Après deux années d'expérimentation, l'intercommunalité a fait l'acquisition d'un bus et d'un minibus pour assurer le bon fonctionnement du service.

Propos de M. Michel Fournier, Président de la Communauté de Communes du Val de Vôge :

"Nous avons fait l'expérience du service de transport pendant deux ans avec des moyens de "dépannages". Aujourd'hui, ce service est beaucoup utilisé et s'il n'existait plus, il serait un véritable manque pour les populations du territoire. Sur ce projet, le fonds européen LEADER a été une aide très importante. Il a été véritable plus pour notre territoire. Il a apporté une aide sur les  deux premières années de fonctionnement qui ont abouti à l'achat d'un bus et d'un minibus."

  • La reconstruction d'un ancien bâtiment militaire à Uxegney (88390) pour les besoins du train touristique des forts par l'association "ARFUPE"

Ce projet, porté par l'Association pour la Restauration du Fort d'Uxegney et de la Place d'Epinal (ARFUPE), a pour objectif la reconstruction d'un ancien bâtiment destiné initialement à la pré-construction, sur son site d'origine, à proximité immédiate du fort. Ce bâtiment construit entre 1908 et 1914 a été reconstruit sur son emplacement d'origine, encore visible de nos jours.


L'ossature de ce bâtiment, ainsi que son bardage et ses portes, ont été réalisés en bois, comme ce fut le cas lors de sa création. Pour ce qui concerne la toiture, celle-ci été réalisés en tuiles en terre cuite. Il s'agissait de pouvoir disposer rapidement d'un abri permettant la préservation du matériel ferroviaire et de mettre en place sa restauration en vue de sa présentation au public, tout en rendant le projet compatible avec la préservation de l'environnement du Fort.

Propos de M. Pascal Durand, Vice-Président de l'ARFUPE :

"Le Programme Leader est un partenariat non négligeable pour notre association. Il nous a permis de mener à bien notre projet. Ce fonds est important pour les espaces ruraux, car il contribue à leur développement en favorisant la mise en place de projets et d'activités par les acteurs locaux. Cependant, l'élaboration d'un partenariat avec le GAL n'est pas toujours évidente pour certaines associations, du fait des lourdeurs administratives inhérente au programme."

4. UNE COOPÉRATION QUI S'EST MISE EN PLACE PROGRESSIVEMENT


Le GAL du Pays d'Epinal Cœur des Vosges a souhaité, très tôt, s'impliquer dans la coopération, et à ce titre, a développé plusieurs pistes de recherche avec différents territoires européens et français:

  • La mise en valeur du patrimoine militaire local avec le GAL Alfanevada en Espagne,
  • Une réflexion autour de la santé en zone rurale avec le GAL du Pays du Sisteronais - Buëch,
  • Le bois et les transports avec le GAL du Vararlberg en Autriche.

C'est finalement le territoire italien Valle Umbra e Sibillini (Ombrie, Italie du Nord) qui a proposé à plusieurs partenaires, dont le GAL du Pays d'Epinal, un projet de coopération intitulé "Itinéraire et Festival Baroque". Ce dernier a pour origine le festival "Segni Barocchi" (Signes baroques), organisé dans la ville de Folifno. Alliant la danse, la musique, le théâtre et le cinéma, cet évènement est vite devenu incontournable pour les amateurs de culture baroque. Valle Umbra e Sibillini a donc souhaité profiter du programme de coopération de LEADER, afin d'améliorer ce festival.


Trois territoires se sont associés à cette collaboration :

  • le Pays du Lunevillois et son prestigieux festival de musique sacrée baroque de Froville,
  • le Pays des Vosges Saônoises et son festival de musique baroque thématique nommé "Musique et Mémoire",
  • le Pays d'Epinal Cœur desVosges, qui n'accueille pas de festival ou de manisfestation baroque sur son territoire, mais fortement intéressé par la thématique.

Une réflexion avait donc été menée sur la mise en place du projet, et les quatre partenaires s'étaient rencontrés à Lure et à Lunéville les 21 et 22 juillet 2012. Suite à ces échanges, l'implication du territoire du Pays d'Epinal dans cette coopération avait pu être clarifiée.


Ses objectifs, certes moins ambitieux que ceux de ces partenaires, étaient de promouvoir et de sensibiliser les populations à la culture baroque. Pour ce faire, le Pays d'Epinal a choisi de s'appuyer sur une manifestation emblématique de son territoire, les Dîners Insolites du Patrimoine. Dans ce cadre, des animations musicales baroques, destinées à tous, ont été réalisées.

L'accord de partenariat a été signé en avril 2013.

CONCLUSION DU PROGRAMME


Le programme Leader 2007-2013 a permis la mise en place d'un programme d'actions autour des services à la population sur le territoire du GAL du Pays d'Epinal Cœur des Vosges. Ce dernier a par ailleurs bénéficié du redéploiement d'autres axes du FEADER et a consommé l'intégralité de l'enveloppe financière qui lui avait été alloué.

 

Le Programme Leader a permis la création et l'aboutissement de 82 projets qualitatifs. Les projets subventionnés ont ainsi contribué au développement du cadre de vie, des services à la population et indirectement aux secteurs économique, culturel et social du territoire, accentuant son rayonnement local et régional.

 

La coopération a également été une expérience enrichissante. En effet, des échanges constructifs avec les différents territoires européens et français ont permis la confrontation des méthodes de travail et des savoir - faire locaux , favorisant ainsi la création de futures partenariats.

 

Tout au long de cette programmation, les acteurs publics et privés, en lien avec les services à la population, ont participé à la mise en place du programme Leader.

Riche de l'expérience accumulée, le GAL du Pays d'Epinal a déposé son dossier de candidature à la nouvelle programmation 2014 - 2020 sur la voie d'une attractivité économique durable. Cette candidature a été acceptée et le GAL s'emploie aujourd'hui à poursuivre son action de développement économique de son territoire, basé sur l'innovation dans la filière forêt-bois.